Saint-Nazaire : petite manif, répression aveugle, un centre commercial gazé


Ce samedi 23 mai, un nouveau rassemblement avait lieu à Saint-Nazaire, ville portuaire proche de Nantes, pour défendre les libertés. Retour à chaud :


• Le petit rassemblement place du Commando encadré par une forte escorte policière empêchant tout mouvement

• Un nombre de participants bien trop bas si on le compare à la quantité phénoménale de protestations virtuelles

• Un petit défilé déterminé autour et dans le centre commercial du Ruban Bleu, autant de forces de l’ordre que de manifestants

• Des policiers aussi bêtes que méchants venus de Nantes, qui tirent des grenades lacrymogènes dans le centre-commercial

• Enfants, personnes âgées, badauds : tout le monde suffoquait. Les commerces ont dû se reconfiner quelques instants

• Tout le monde toussait, pleurait, crachait : l’idéal pour propager le Covid

• La police déteste tout le monde


Images : NR, Rafou, Vécu, Béné casseuse d’ambiance

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don