Rentrée scolaire : des milliards aux patrons mais pas de masques pour les écoliers


Les priorités du gouvernement avec l’argent public


C’est officiel, à quelques jours de la rentrée, le gouvernement annonce fièrement qu’il ne distribuera aucun masque aux élèves. Alors que l’enseignement est public et obligatoire, priver les élèves de protections sanitaires, elles aussi obligatoires, est un facteur d’inégalités et de danger.

En purs idéologues néolibéraux, les macronistes répondent avec une arrogance insupportable qu’il faut «revenir à la notion de prise de responsabilité individuelle». Comme si les familles qui peinent déjà à acheter les fournitures scolaires de base devaient assumer des coûts supplémentaires.

À la sortie du confinement, le gouvernement était beaucoup moins regardant sur la «responsabilité» et les dépenses publiques. Des milliards d’euros étaient distribués aux grandes entreprises sans aucune garanties ni contrepartie. Aucun engagement, ni social, ni écologique. Et pour cause, des entreprises ayant touché des sommes colossales d’argent public ont tout de même licencié au nom de la crise.

Bref, en France, la «responsabilité» c’est réservé aux pauvres. Les ultra-riches peuvent s’empiffrer en toute irresponsabilité sans avoir à répondre de leurs actes.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don