Art de rue : hommage aux “Martyrs de Chicago”, anarchistes assassinés il y a 133 ans jour pour jour


«Le temps viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui», un hommage dans une rue de Nantes


Le 1er mai 1886, 400.000 ouvriers se mettent en grève et manifestent aux USA pour la réduction de leur temps de travail. Le 4 mai à Chicago, des affrontements ont lieu, le cortège est durement réprimé, il y a plusieurs morts. La répression ne s’arrête pas là, huit militants anarchistes sont arrêtés : Auguste Spies, Samuel Fielden, Oscar Neebe, Michel Schwab, Louis Lingg, Adolphe Fischer, Georges Engel et Albert Parsons.

Lors du procès, le procureur déclare : «ils ont été choisis parce qu’ils sont des meneurs. Ils ne sont pas plus coupables que les milliers de personnes qui les suivent. Condamnez ces hommes, faites d’eux un exemple, faites-les pendre». Le 11 novembre 1887, à Chicago, à 11h30 dans la cour de la prison, 5 militants sont pendus, 3 autres obtiennent une grâce. C’est un assassinat d’État. Avant de mourir, August Spies, prononce cette phrase restée célèbre : «Le temps viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui !»

Ces événements marquent le monde entier. C’est en solidarité avec les ouvriers de Chicago et en signe de protestation contre la répression que le 1er mai devient une date mondiale de lutte sociale tous les ans. À l’époque, les syndicats visent la révolution : ils prônent l’abolition du capitalisme, et veulent organiser une grève générale de tous les travailleurs.

Nous sommes le 11 novembre 2020. Cela fait 133 ans jour pour jour que 5 hommes, 5 anarchistes ont été assassinés pour l’exemple, pour leurs idées. Malgré le confinement, une œuvre a été posée dans une rue de Nantes pour leur rendre hommage et ne pas oublier.


Artiste : Antiproduct

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.