Contre-pouvoir : décagouler et filmer la police !

Des images fabuleuses de Biélorussie, où des femmes, de tous âges se ruent sur des policiers aux ordres du Régime pour arracher leurs cagoules. Le seul fait de découvrir le visage des forces de répression et de les filmer fait baisser la violence d’un seul coup, et fait même battre en retraite les agents. Il arrêtent leurs violences et partent se réfugier.

Décagouler la police, dévoiler l’identité des agents payés et armés par l’État, filmer leurs actes reste le meilleur moyen d’empêcher les violences d’État. C’est un vrai contre-pouvoir. Même dans une dictature comme la Biélorussie.

A contrario, si le gouvernement français a distribué des dizaines de milliers de cagoules à ses policiers, et s’ils veut interdire de les filmer, c’est précisément pour organiser leur anonymat, donc leur impunité, donc leur toute puissance. Pourquoi cette opacité ? Si les forces de l’ordre n’ont rien à se reprocher, pourquoi se cachent-elles de la population ?

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don