🔮 L’ÉTAT VIOLE LES « DROITS FONDAMENTAUX » DES MIGRANTS À CALAIS

– Mis en danger dĂ©libĂ©rĂ©e de la vie d’autrui par l’Etat français –

La Commission nationale consultative des Droits de l’Homme Ă©trille la gestion des migrants dans le Nord, poussĂ©s « Ă  errer Ă  la recherche d’abris de fortune et de moyens de survie dans des lieux toujours plus hostiles, plus isolĂ©s et ainsi plus dangereux. »

▶ Des opĂ©rations quasi-quotidiennes de dĂ©mantĂšlement des lieux de vie mĂȘme lors des tempĂ©ratures extrĂȘmes allant jusqu’Ă  -15 degrĂ©s. Le tout pour « dissuader » l’implantation des exilĂ©.e.s. Une politique intransigeante de lutte contre les « points de fixation » sur l’ensemble du littoral. Vieille rhĂ©torique mortifĂšre utilisĂ©e dĂ©jĂ  par Cazeneuve et Collomb les annĂ©es suivant le dĂ©mantĂšlement de la Jungle de Calais pour justifier la rĂ©pression des exilĂ©.e.s comme de leurs soutiens.

▶ Des arrĂȘtĂ©s prĂ©fectoraux interdisant la distribution de denrĂ©es alimentaires ont Ă©tĂ© mis en place il y a plusieurs mois et ont Ă©tĂ© prolongĂ©s pour la 7Ăšme fois. Les zones d’applications de ces arrĂȘtĂ©s ont elles Ă©tĂ© Ă©tendues.

▶ Destruction systĂ©matique des abris provisoires et multiplication des obstacles afin d’empĂȘcher les actions citoyennes d’aide.

▶ Les personnes exilĂ©es s’épuisent Ă  errer, sans cesse Ă  la recherche d’abris de fortune et de moyens de survie dans des lieux toujours plus hostiles, plus insalubres, plus isolĂ©s et ainsi plus dangereux.

▶ Aucune solution de mise Ă  l’abri n’est mise en place lors des opĂ©rations de dĂ©mantĂšlement.

▶ Une violence envers les migrants institutionnalisĂ©e : les Ă©vacuations comme celle de la Place de la RĂ©publique (notre article ici : https://nantes-revoltee.com/exiles-la-republique-a-la-lisiere-du-fascisme/ ) Ă  Paris en novembre dernier sont quotidiennes Ă  Calais. Avec le mĂȘme dĂ©chaĂźnement de violence.


Un article de l’excellent mĂ©dia de nos camarades de Lille InsurgĂ©e, Ă  soutenir

Sources : L’Obs, MĂ©decins du monde, Commission nationale consultative des Droits de l’Homme