🚑 COMMENT LE GOUVERNEMENT A SACRIFIÉ LA RÉANIMATION

7 lits pour 100 000 habitants en France, 3 fois moins qu’en Allemagne !

Le Canard EnchaĂźnĂ© livre une nouvelle enquĂȘte sur la gestion sanitaire du gouvernement. Un abandon dĂ©libĂ©rĂ©, et nous en payons le prix par des restrictions de libertĂ©s depuis un an. On apprend notamment que :

  • – En un an, pas un lit pĂ©renne n’a Ă©tĂ© crĂ©Ă© et pas un mĂ©decin supplĂ©mentaire formĂ© en rĂ©a
  • – Les lits supplĂ©mentaires pendant le pic de COVID sont obtenus en dĂ©programmant d’autres patient.e.s, donc en sacrifiant des vies
  • – Le gouvernement a fixĂ© le nombre d’internes en rĂ©animation Ă  74 cette annĂ©e contre 72 l’annĂ©e passĂ©e. Un choix dĂ©libĂ©rĂ© de ne pas augmenter la formation
  • – 500 Ă  600 lits de rĂ©animation Ă©taient dĂ©jĂ  fermĂ©s faute de mĂ©decins suffisants avant la crise du COVID. Les services tournent avec des intĂ©rimaires !
  • – « Faut il dimensionner les services de rĂ©animation en fonction d’une crise qui survient une fois par siĂšcle ? Je ne crois pas » a osĂ© affirmer Jean Castex
  • – La France compte 7 lits de rĂ©animation pour 100 000 habitants contre 10 en Angleterre et en Espagne, et 24 en Allemagne.

C’est donc au nom de cette gestion sanitaire cataclysmique que nos libertĂ©s sont suspendues, la vie sociale interdite, et que la jeunesse meurt Ă  petit feu