Fascisme d’État


Alors qu’en Allemagne et au Royaume-Uni, les gouvernements suspendent, démentèlent et condamnent les policiers néonazis, la France promeut ses forces de l’ordre les plus radicalisées.


Pendant la répression brutale du mouvement social des gilets jaunes, les fonctionnaires de police les plus violents étaient médaillés et remerciés. En Juillet dernier, un flic arborant un blason néonazi était promu brigadier-chef. Il y a deux jours, on apprenait que le commissaire Grégoire Chassaing, adepte du black-face, réactionnaire notoire, et responsable de la mort de Steve obtenait le poste de directeur de la police de Clermont Ferrand.

Extrême-droitisation des débats, lois sécuritaires, promotion des nervis fascistes au sein de l’institution policière, le gouvernement Macron porte la pleine responsabilité de la montée du Fascisme en cours. C’est dans la rue que nous ferons barrage à l’extrême-droite, pas dans les urnes.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.