Gendarmerie : saccage en bande organisée


Ce samedi à Redon, après avoir tiré des dizaines de grenades lacrymogènes et explosives sur des jeunes venus danser dans un champ, et après avoir mutilé à tout jamais un jeune de 22 ans, les forces de l’ordre ont méthodiquement saccagé le matériel sonore amené sur place.


Une destruction rageuse, parfaitement illégale, d’enceintes, de platines, de barnums. De véritables soudards ivres de violence.


Qui sont les casseurs ? Où sont les associations de malfaiteurs. Qui commet des destructions avec armes en bande organisée ?


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.