SENS COMMUN

«Macron, j’aimerais bien aller chez lui en passant par les chiottes et par les tuyaux et lui péter la gueule, ça évidemment un peu comme tout le monde, dans l’absolu…»

Cette phrase prononcée par l’acteur Pio Marmaï hier, à propos d’un film sur les Gilets Jaunes provoque une avalanche de réactions outrées de la part des médias et de la classe politique. Comme à chaque fois lorsqu’une remarque de bon sens parvient miraculeusement à se frayer un chemin sous les projecteurs. Ce qui choque l’élite, ce n’est pas des yeux crevés, des mains arrachées, ni la misère qui explose ni les torrents racistes tous les jours à la télé, non. C’est la remarque anodine et sortie de son contexte, d’un acteur dans une discussion.

Néanmoins, l’équipe de Nantes Révoltée tient à condamner fermement la remarque de Pio Marmaï. Il n’y a pas besoin de « passer par les chiottes », il suffit d’enfoncer le portail de l’Élysée avec un engin de chantier.