☀️ NANTES : DES MILLIERS DE PERSONNES CONTRE LE PASS SOUS UN SOLEIL DE PLOMB


Cortège massif pour les libertés suivi d’un apéro de rue


La mobilisation n’a pas faibli ce samedi à Nantes contre le pass sanitaire. Malgré la chaleur et la période, c’est à nouveau près de 10 000 personnes qui ont longuement défilé dans les rues du centre-ville pour le cinquième samedi consécutif. Après un traditionnel passage devant le CHU, le cortège s’est écarté des parcours habituels en s’engouffrant dans les ruelles de Bouffay, louvoyant entre des terrasses largement désertées : rares sont ceux qui ont la possibilité ou la volonté de montrer leur pass.

Le cortège s’est ensuite engagé en direction du château, où le Voyage à Nantes a installé un point de contrôle des pass sanitaire. Malheureusement les grilles sont refermées de justesse devant les manifestant.es, sous les regards ahuris des touristes.

Cette semaine encore l’extrême-droite était quasiment absente, les slogans résonnant parmi les manifestant.es revendiquaient des moyens pour la santé, la fin du pass sanitaire et le rejet du fascisme. On note également une large diminution des slogans anti-vaccins, le mot d’ordre partagé par tous est bien celui du refus du pass sanitaire.

On peut cependant regretter qu’un homme se baladant autour de la manifestation avec une pancarte « vaccinez-vous » se soit fait courser et arracher sa pancarte, certains.es semblent plus zélés à virer des personnes isolées incitant à la vaccination que l’extrême-droite qui attaque les cortèges et propage un discours de haine….

Après 2h30 de défilé dans les rues commerçantes – d’ordinaire inaccessibles – et un tour dans le passage Pommeraye, le cortège s’est finalement arrêté Place Royale où un apéro et un repas sont déployés. Le Collectif Nantais pour l’Autonomie des Luttes prend la parole pour annoncer sa création et sa volonté de faire monter en puissance le mouvement dans les semaines à venir en créant des espaces de rencontres et d’organisation qui font pour l’instant cruellement défaut. La proposition est accueillie par des applaudissements, nous verrons donc si elle se concrétisera dans les temps à venir…

Une mobilisation aussi massive, digne des plus grandes mobilisations sociales, en plein cœur du mois d’août est tout simplement inédite. La rentrée sera-t-elle, cette fois ci, vraiment chaude ?