Police : violence exponentielle


Baltimore ? Chicago ? Minneapolis ? Non : Stains en banlieue parisienne. Des policiers français, sans brassard ni uniforme, qui mitraillent un conducteur et sa passagère la nuit dernière. Un mort. Une blessée grave.


Depuis une vingtaine d’années, le gouvernement distribue des LBD aux policiers, officiellement parce que ces armes permettent de “ne pas tirer à balles réelles” et ainsi “d’éviter de tuer”.

En réalité, la police tire désormais des dizaines de milliers de munitions de LBD chaque année. Et le nombre de tirs par armé à feu ne diminue pas : il augmente.

L’arrivée des armes «non létales» n’aura réussi qu’à banaliser le fait de tirer en direction d’individus, de généraliser l’acte de presser sur la détente. Depuis 2016, les tirs à balles réelles par la police ont augmenté de 54%.


Source de la vidéo : L’écho des banlieues

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.