📺 LES MÉDIAS TOXIQUES NOUS IMPOSENT LEURS MONSTRES


Déjouer le scénario mortifère imposé



D’un cĂ´tĂ©, le candidat banquier. Il a Ă©tĂ© fabriquĂ© de toutes pièces par les mĂ©dias des milliardaires. SpĂ©culateur sans morale jetĂ© au pouvoir par le chantage au «barrage Ă  l’extrĂŞme droite». Il aura imposĂ© mĂ©thodiquement un programme d’extrĂŞme droite : raciste, autoritaire, ultralibĂ©ral.

De l’autre, la crĂ©ature pĂ©tainiste. FabriquĂ©e de toutes pièces par les mĂ©dias des milliardaires. Il a le mĂŞme programme que le premier, mais encore plus raciste, encore plus autoritaire, encore plus ultralibĂ©ral. Et avec une coloration ouvertement fasciste. Derrière lui : des financiers d’extrĂŞme droite, des prĂ©fets, des Ă©narques, des patrons de mĂ©dias. Une flaque de boue dont le seul projet est de nous renvoyer directement dans les annĂ©es 1930. Il n’existe que grâce aux mĂ©dias, il est leur crĂ©ature intĂ©grale.

Après avoir créé ces deux monstres, les médias des milliardaires font tout pour les faire monter. A coups de sondages truqués, quotidiens, répétés, ils mettent en scène un duo mortifère dont personne ne veut. Et pourraient finir, à force de bourrage de crane, réussir à imposer leur scénario. Face à ce cauchemar organisé de bout en bout par la petite caste toxique qui possède les médias, trois pistes urgentes :

➡️ DĂ©sintoxiquer partout oĂą c’est possible. DĂ©velopper et soutenir matĂ©riellement les mĂ©dias indĂ©pendants. Coller, taguer, peindre, faire vivre les contre-discours partout oĂą c’est possible.

➡️ Attaquer les médias. Il en va de notre survie à toutes et tous. Les grandes chaînes de télévision et de radio sont devenues des poisons mortels qui nous précipitent vers le fascisme. Les boycotter, les virer, se préparer à occuper leurs locaux.

➡️ DĂ©velopper l’agitation sociale, seule Ă  mĂŞme de faire taire le discours toxique ambiant. En pĂ©riode de mouvements sociaux – Gilets Jaunes, retraites, Loi Travail – les immondes marchands de haine ne sont plus audibles, ils sont renvoyĂ©s, temporairement, dans leur poubelle. Un soulèvement est vital pour notre avenir commun, et il permet aussi de fermer la gueule putrĂ©fiĂ©e des monstres mĂ©diatique.