Action coup de poing : la gare de Rodez bloquée par les ex-salariés d’une fonderie


Ce mardi matin, environ 200 ex-travailleurs et travailleuses de la fonderie SAM à Viviez en Aveyron ont occupé les voies de la gare de Rodez. Le train Toulouse-Paris s’est retrouvé bloqué.


Les manifestants sur les rails de la gare de Rodez

Une action forte et la volonté d’entretenir le rapport de force pour ces 333 ouvriers de la société Aveyronnaise de métallurgie, sous-traitant de Renault, qui avaient été licenciés l’an dernier. Sans repreneur et laché par le groupe automobile, ils entendent maintenir la pression sur les autorités après des semaines de lutte et d’occupation de l’usine.

David Gistau, représentant syndical CGT de la fonderie raconte : “Nous occupons les voies pour remettre Paris sur les rails ! Pour que tous les décideurs reprennent les discussions. Pour le moment, nous n’avons que du mépris et de la provocation comme réponse. Nous n’avons plus aucun contact ni avec l’Etat, ni avec Renault.”

Les métallurgistes iront manifester mercredi 12 janvier devant le ministère de l’économie. Une preuve qu’un syndicalisme de combat est toujours possible à l’heure ou les bureaucraties syndicales sont si frileuses pour passer à l’action. Le capitalisme ne vit que par les flux : si tout est bloqué, ils reculent ! À suivre.


Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aveyron/rodez/aveyron-les-ex-salaries-de-la-sam-occupent-la-gare-de-rodez-2400502.html

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don