Le saviez-vous ? Une poignée de milliardaires polluent plus que des dizaines de millions de français

63 milliardaires français émettent autant de CO2 que 50% de la population française. Plus précisément, leur «patrimoine financier» émet chaque année autant que celui de 49,4% des ménages. C’est ce que révèlent les ONG Oxfam et Greenpeace dans une étude publiée mercredi 23 février.

C’est l’équivalent des émissions carbone réunies du Danemark, de la Suède et de la Finlande sur l’année 2019. Les 3 plus gros pollueurs rejettent à eux seuls plus que 20% du total de la pollution émise par toute la population française. Sans ces ultra-riches, la réduction du fameux bilan carbone du pays trouverait une solution immédiate.

Parmi ces criminels du climat, une famille de champions : les Mulliez. Les propriétaires du groupe Auchan, émettent autant de CO2 que 11% des ménages français. Des rejets pharaoniques. À titre d’exemple, c’est plus que les émissions de dioxyde de carbone des 6 millions d’habitants de la région Nouvelle Aquitaine. «Beau» score pour cette famille multi-millardaires qui pratique la fraude fiscale en bande organisée.

Derrière les premiers de la classe de l’agencement du désastre en cours, on retrouve sur le podium les richissimes Saadé de la société de transport maritime CMA-CGM et Besnier de l’empire agro-alimentaire Lactalis. Ce petit monde de bien nés et de spoliateurs ne se contente pas d’abimer la vie de leurs milliers salariés en les exploitant. Dans cette course effrénée aux profits, ces ultra-riches mènent aussi une guerre contre le vivant. Ils sont aux manettes d’entreprises écocidaires.

Les riches et leurs amis politiciens, ceux qui nous demandent de faire pipi sous la douche, de trier nos déchets et de faire des «éco-gestes responsables» rendront bientôt notre planète littéralement inhabitable. Les communicants qui culpabilisent la population en sachant parfaitement d’où vient l’écrasante majorité de la pollution doivent décidément bien rire.


Il n’y pas de demi-mesure. Sans justice sociale, pas de justice climatique. La révolution ou le triomphe de la barbarie, de la sauvagerie capitaliste et le règne du désastre.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.