Manifestations en Russie : plus de 12.000 arrestations


Mobilisation contre la guerre et répression terrible


Plus encore qu’auparavant, le régime Poutinien transforme son pays en prison. Ce dimanche 6 mars, des appels à manifester contre la guerre avaient circulé. Des cortèges se sont courageusement improvisés dans les villes du pays. L’État a déployé une répression de masse : au moins 4.390 personnes ont été arrêtées rien que cette seule journée. Des images montrent des personnes tabassées au sol ou victimes de taser.

Une semaine après le début de l’attaque russe en l’Ukraine, les forces de sécurité russes arrêtent tous ceux qui s’y opposent à la guerre, mettent les derniers médias indépendants sous pression et des lois d’exception sont mises en œuvre contre les paroles critiques : jusqu’à quinze ans de prison en cas de propagation d’informations visant à «discréditer» les forces armées.

Depuis le 24 février, premier jour de l’offensive, plus de 8.000 personnes avaient été arrêtées en Russie pour avoir manifesté. Avec le bilan de ce dimanche, 12.000 personnes ont donc été enfermées par l’État russe pour avoir exprimé leur opposition au conflit meurtrier en Ukraine. Le Kremlin est terrifié par sa population.


Plus que les armes, c’est bien le peuple russe qui est la clé du conflit. Solidarité !


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.