Une lycéenne interpelle Macron, des gendarmes débarquent au lycée pour l’intimider


Jeudi 9 juin à Gaillac. Macron se déplace sur le terrain pour mener la campagne de LREM, jusqu’ici particulièrement catastrophique.


La lycéenne interpelant Macron pendant sa campagne.

Laura, 18 ans, en terminale Littéraire, se trouve sur le trajet du président. «Sa voiture s’est arrêtée à proximité. J’ai grimpé sur la barrière car je suis petite et j’ai levé le bras. C’est tout» raconte-t-elle à la presse locale. Elle demande à Macron, calmement : «Vous mettez à la tête de l’État des hommes accusés de viols et de violences sur les femmes. Pourquoi ? S’il vous plaît répondez-moi». Son ton est posé, calme. Macron répond comme d’habitude avec mépris. «Non, vous ne comprenez pas», et parle de présomption d’innocence.

La réponse reste en travers de la gorge de la jeune femme qui a été elle même victime d’attouchement dans le métro : «Il m’a traitée comme une gamine. […] J’ai pleuré».

Fait gravissime, le lendemain, des gendarmes débarquent dans le lycée de Laura. «J’étais en cours d’espagnol quand autour de 11h30, la proviseure adjointe est venue me chercher pour parler». Les militaires l’attendent. Ils l’interrogent. Lui disent que ce qu’elle a fait «n’est pas à faire». «Évidemment que c’est intimidant de voir les gendarmes débarquer au lycée» raconte Laura. Elle s’étonne : «ils auraient pu trouver mon adresse finalement plutôt que d’aller au lycée».

En France, en 2022, un président envoie des gendarmes intimider une lycéenne dans l’enceinte de son établissement scolaire parce qu’elle a posé une question.

Cela fait suite à de nombreuses autres affaires : 40h de garde à vue pour une militante écolo qui a perturbé un match de tennis, des garde à vue et des poursuites lourdes pour deux enseignants qui ont mis de la chantilly sur Blanquer, des arrestations pour des banderoles ou des pancartes. La personne du monarque présidentiel est sacrée, toute contestation est un crime de lèse majesté.

Derrière les sourires artificiels, les «conventions citoyennes» et les éléments de langage écrits par des cabinets de conseil, Macron c’est l’autoritarisme le plus pur.


Une source : https://www.leparisien.fr/faits-divers/cest-intimidant-la-lyceenne-qui-a-interpelle-macron-dans-le-tarn-a-recu-la-visite-des-gendarmes-10-06-2022-L57GCPJAXBAEZB6RE4NSFM3JJI.php

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.