AÉROPORTS : UNE GRÈVE POUR LES SALAIRES SE PROPAGE À LA VEILLE DES VACANCES

Une banderole du collectif Black Lines flotte devant l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle ce jeudi. Une grève est en cours dans le plus gros aéroport de France. À la veille des vacances d’été, un vol sur 10 a été annulé. Pour demain vendredi, 17% des vols sont annulés à Roissy et Orly. Et le mouvement pourrait s’étendre.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Les syndicats se mobilisent pour exiger des augmentations de salaire. Depuis la pandémie, des société comme Air France ou ADP (Aéroport de Paris) ont bénéficié d’aides financières monstrueuses de l’État, qui se comptent en centaines de millions d’euros. Pourtant, depuis deux ans, elles suppriment des postes, précarisent leurs salariés, organisent le manque d’effectifs et donc une surcharge de travail. Les travailleurs et travailleuses en lutte réclament des augmentations de 6 à 10% des salaires. Le double de ce que promet la direction d’Aéroport de Paris, sous la pression. Le 9 juin déjà, une entreprise de sous-traitants avait organisé une grève du nettoyage et de la manutention à Roissy pour exiger une augmentation de 300€ pour tout le monde.

Un nouvel appel à la grève unitaire et reconductible est lancé à partir du 1er juillet pour obtenir des augmentations. De quoi mettre la pagaille dans le transport aérien. Et arracher une victoire pour les travailleurs. Avec l’explosion des prix, les inégalités grandissantes et le gouvernement néofasciste qui prépare la guerre totale, seules les luttes seront nos boucliers.