⛰️ Italie : «NO TAV», affrontements contre la ligne Lyon – Turin


Une ligne à «grande vitesse» dévasterait le Val de Suse, dans les Alpes italiennes


➡️ Le mouvement «NO TAV» est un mouvement né dans le Val de Suse, au Nord de l’Italie, contre un projet pharaonique de ligne à grande vitesse reliant Turin à Lyon. Le projet est vieux de plus de 30 ans, pas prioritaire vu la situation économique et écologique, hors de prix, et il dévasterait le val en creusant un tunnel géant dans les Alpes, à un endroit où se trouvent des minerais dangereux. Ce projet, un peu l’équivalent de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes chez nous, avait été mis en veille ces dernières années. Mais il reprend depuis 2020.

➡️ «C’est l’image de notre pays, un pays à deux vitesses. L’un est celui des spéculateurs, des emprunteurs avides d’argent public qui continuent ce que l’on peut désormais définir comme une “honte nationale” à tous égards, l’autre celui de ceux qui travaillent et étudient à l’extérieur et sont contraints de déménager. Nous nous demandons s’il est normal que le génie militaire soit utilisé pour ouvrir la voie aux intérêts privés, plutôt que de l’utiliser dans la protection publique de ceux qui doivent voyager dans un pays si fragile pour être mis à genoux» expliquaient les habitantes et habitants lors de la reprise des travaux.

➡️ Des actions ont lieu régulièrement pour résister. Ce samedi dans le Val de Susa, une nouvelle mobilisation a eu lieu pour bloquer le chantier pharaonique. La banderole de tête proclamait : «Nous sommes la nature qui se rebelle». Lors des affrontements, un grappin a tenté de faire tomber une grille du chantier. Parmi les slogans, on entendait en français : «tout le monde déteste la police»…