La démission du pouvoir


Deux citations de l’historien Johan Chapoutot sur l’attitude du pouvoir face à la crise écologique


«L’histoire retiendra peut-être que, au déclenchement de la troisième canicule de l’année, le gouvernement employait son énergie à repousser au Sénat un amendement permettant de taxer les surprofits du géant pétrolier TotalEnergies. Qu’au début de la deuxième, le président négociait avec une monarchie du Golfe un approvisionnement massif en diesel.»
«Ils ne disent rien sur la catastrophe en cours, car ils n’ont rien à dire, ni à y redire : leur "logiciel" n’intègre ni la sobriété, car il faut trouver de nouveaux gisements de croissance, ni le long terme. La démission du pouvoir est absolue, peut-être parce qu’ils ne savent que compter.»
Johann Chapoutot, historien

«L’histoire retiendra peut-être que, au déclenchement de la troisième canicule de l’année, le gouvernement employait son énergie à repousser au Sénat un amendement permettant de taxer les surprofits du géant pétrolier TotalEnergies. Qu’au début de la deuxième, le président négociait avec une monarchie du Golfe un approvisionnement massif en diesel.»

«Ils ne disent rien sur la catastrophe en cours, car ils n’ont rien à dire, ni à y redire : leur “logiciel” n’intègre ni la sobriété, car il faut trouver de nouveaux gisements de croissance, ni le long terme. La démission du pouvoir est absolue, peut-être parce qu’ils ne savent que compter.»

Johann Chapoutot, historien

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.