🌊 Lallement devient «secrétaire général de la mer»


La croisière s’amuse au gouvernement : zĂ©ro compĂ©tence, rĂ©compense XXL


En juillet dernier, Didier Lallement le sinistre Préfet de Paris rendait sa casquette surdimensionnée : il quittait sa fonction après le scandale mondial provoqué par le tabassage et le gazage de familles de supporters anglais au stade de France. La fin de 3 années de bons et loyaux services : maintenir l’ordre dans la capitale, avec une brutalité inouïe, en écrasant dans le sang toute contestation.

Dans la foulĂ©e, pour le rĂ©compenser, Macron voulait le propulser Ă  la tĂŞte de «l’AutoritĂ© de rĂ©gulation des transports», un poste sympa, 148.000 euros annuels et voiture de fonction. Mais le prĂ©sident du SĂ©nat avait empĂŞchĂ© le recasage, en dĂ©nonçant les «mĂ©thodes» de Lallement. Ce n’Ă©tait que partie remise.

Didier Lallement est finalement nommĂ© «secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la mer» Ă  partir du 3 octobre. Un fait du prince, puisqu’il est nommĂ© «sur proposition de la première ministre», dans ce secrĂ©tariat qui dĂ©pend de Matignon.

Lallement aime le bleu marine, mais il n’a aucune compĂ©tence en matière d’ocĂ©ans. Ce secrĂ©tariat est «chargĂ© de coordonner les actions de l’État en mer». Il doit «évaluer et coordonner les diffĂ©rentes actions de l’État dans tous les domaines de l’activitĂ© maritime, des missions des garde-cĂ´tes Ă  la mise en valeur et la gestion durable des ressources de la mer». Une mission loin d’ĂŞtre anodine, alors que les ocĂ©ans souffrent, que la faune marine s’effondre et que la France possède l’un des plus vastes territoires maritimes du monde.

En thĂ©orie, Lallement devrait se pencher sur la surpĂŞche, l’exploitation minière des fonds marins ou la protection des littoraux Il ne fera Ă©videmment rien de tout ça. Les Macronistes sont en ce moment mĂŞme en train de faire du lobbying Ă  l’Ă©chelle europĂ©enne en faveur de la pĂŞche industrielle. Par contre on peut compter sur Lallement pour durcir les frontières maritimes, les meilleures façons de refouler les rĂ©fugiĂ©s qui risquent leurs vies en traversant la MediterranĂ©e ou la Manche…

Et tout ça Ă  grand frais d’argent public. Les secrĂ©taires d’État perçoivent 9.629,08 € par mois, avec plusieurs indemnitĂ©s, des exemptions d’impĂ´ts et diffĂ©rents privilèges.

PrĂ©cĂ©demment, l’ancien Premier Ministre Castex Ă©tait propulsĂ© Ă  la Cour des Comptes, mais aussi au service des infrastructures de transports et dans une instance de «lutte contre l’exclusion». Et mĂŞme un poste bonus : consultant pour l’entreprise privĂ©e Idverde. Il touche ainsi facilement plus de 20.000 € par mois.

Ancienne Ministre de la Santé, mise en examen fin 2021 pour «mise en danger de la vie d’autrui» pour sa mauvaise gestion de la pandémie, Agnès Buzyn est maintenant conseillère à la Cour des comptes, un petit recasage sympa à 9.000 € par mois

Wargon, ancienne Ministre du logement, a Ă©tĂ© nommĂ©e avant l’Ă©tĂ© Ă  la tĂŞte de la Commission de rĂ©gulation de l’énergie, instance chargĂ©e d’assurer le bon fonctionnement des marchĂ©s du gaz et de l’électricitĂ© sans aucune compĂ©tences pour un poste aussi stratĂ©gique. Les rĂ©sultats sont brillants.

Pour rĂ©compenser les copains, «l’abondance» est toujours lĂ . Un jeu des chaises musicales qui n’en finit jamais, ou chacun et chacune peut trouver un bon fauteuil pour passer le temps.

Le Macronisme, c’est l’Ancien RĂ©gime en fin de vie. Une caste de pervers, d’incapables et de laquais qui s’empiffrent grâce Ă  un monarque dĂ©testĂ© et ricanent des souffrances du bon peuple.

Financez Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards