🇮🇷 Iran : l’insurrection ne faiblit pas

➡️ Depuis 12 jours l’Iran, grande puissance du Moyen-Orient et dictature religieuse fĂ©roce, est en proie Ă  un soulèvement massif après la mort d’une jeune femme entre les mains de la police des mĹ“urs.

➡️ La révolte a son slogan : «Femmes, Vie, Liberté». Le mouvement est parti du Kurdistan iranien, où plusieurs villes sont hors de contrôle et sont aux mains de la population.

➡️ Internet est coupé depuis mercredi. Des réseaux Anonymous ripostent en indiquant les VPN/Tor disponibles pour que les habitants puissent contourner la censure et, surtout, en hackant les sites gouvernementaux : ceux de la Banque centrale, du média Fars News, de Ministères…

➡️ La peur change de camp. La police doit parfois fuir, la population riposte. Des manifestantes brĂ»lent leur voile, les gens se rĂ©unissent dans la rue autour de feux. Le rĂ©gime de terreur n’est, pour l’instant, plus opĂ©rant.

➡️ Par consĂ©quent, des rumeurs Ă©voquent une «dĂ©moralisation des forces de l’ordre», qui refuseraient mĂŞme d’obĂ©ir aux ordres. Le rĂ©gime enrĂ´le de très jeunes forces de sĂ©curitĂ©, ce qui renforce la colère.

➡️ Des militantes fĂ©ministes ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©es : la rĂ©alisatrice Mina Mahmadi, la journaliste Niloofar Hamedi, l’activiste pro-choix Fatemeh Sepehri.

➡️ L’insurrection repose sur de nombreuses petites manifestations dispersĂ©es et des blocages qui durent jusque tard dans la nuit. Il s’agit d’Ă©puiser la police et de ne pas concentrer les forces au mĂŞme endroit.

➡️ Cette semaine une grève dans l’éducation dĂ©marre. Les prochains jours seront dĂ©cisifs. Le «guide suprĂŞme» Khamenei est âgĂ© et en bout de course, et le grand alliĂ© de l’Iran, la Russie, est affaibli. Le rĂ©gime peut-il tomber par une rĂ©volution ?

➡️ En novembre 2019, la répression des manifestations avait fait plus de 1500 morts en quelques jours. Ces derniers jours, au moins 76 personnes ont été tuées dont 6 femmes et 4 enfants


Article réalisé à partir des informations de Chowra Makaremi