Nantes : fresque de soutien au Bloc Lorrain


On ne dissout pas la révolte


Cette semaine, l’association Le Bloc Lorrain a été dissoute par le gouvernement. Ce collectif, qui organise des actions se solidarité et des mobilisations sociales et écologique dans l’Est de la France, était accusé «d’attiser la haine» des forces de l’ordre. Le gouvernement utilise une procédure d’exception très lourde pour un délit d’opinion : c’est une atteinte pure et simple à la liberté d’expression. Le régime frappe les contre-pouvoirs locaux.

À Nantes, une fresque a été réalisée par Black Lines en soutien au Bloc Lorrain. Face aux attaques liberticides, la solidarité et la créativité sont nos armes.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.