7 janvier : des milliers de Gilets Jaunes à Paris


Et des milliers de forces de l’ordre pour étouffer la mobilisation


Une grande incertitude planait sur cette première mobilisation sociale de l’année 2023. Grand retour des Gilets Jaunes ? Résignation sur fond de précarité générale ?

Ni l’un ni l’autre, mais une présence encourageante. En quelques jours, un appel des Gilets Jaunes sur les réseaux sociaux a permis de faire descendre des milliers de personnes dans la capitale, et d’autres manifestations dans plusieurs villes de France. Un exploit par les temps qui courent.

Le défilé a été sans cesse encerclé et menacé par un énorme dispositif policier. Une nasse mobile, interdite par la loi. Il y a une dimension totalitaire dans cette pratique : couper la contestation sociale du reste du monde. Vous avez le droit de manifester, mais isolé de la population par un cordon armé. Un “confinement” de l’expression de rue.

Ce samedi, les Gilets Jaunes ont été d’une grande dignité face aux provocations, malgré plusieurs gazages. Les chiens de garde du pouvoir pourront parler d’une “faible” mobilisation, car de nos jours, les luttes ne sont médiatisées et prises au sérieux que lorsqu’elle font flamber la colère.

Ce défilé montre que la colère est là, et que les résistances n’ont pas été vaincues, à quelques jours de l’annonce de la réforme des retraites et dans un contexte de crise sociale extrême. À la prochaine !


? : TV YÉ !, Cemil Şanlı, Maroc Online, Baptise Mas, Amar Taoualit, Anthony Smith

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.