💬 Elle a osé le dire


«On ne peut pas avoir une poignĂ©e de personnes qui gĂ©nèrent une pagaille pour des millions de Français». Ce sont les mots d’Aurore BergĂ©, reprĂ©sentante du Macronisme, prĂ©sidente du groupe Renaissance Ă  l’AssemblĂ©e Nationale, ce dimanche 15 janvier Ă  la radio.


«Une poignĂ©e de personnes», vraiment ? Toutes les enquĂŞtes d’opinions se suivent et se ressemblent. Autour de 70% des français sont fermement opposĂ©s Ă  la casse des retraites. 65% soutiennent la grève gĂ©nĂ©rale du 19 janvier. 52% des personnes interrogĂ©es par l’Ifop souhaitent mĂŞme que la France connaisse prochainement une «explosion sociale» et le retour d’un mouvement du type «Gilets Jaunes». Cela fait des dizaines de millions de personnes.

En revanche, Macron n’a Ă©tĂ© Ă©lu que par un hold-up Ă©lectoral face Ă  l’extrĂŞme droite, il n’a pas la majoritĂ© Ă  l’AssemblĂ©e, et n’a plus guère de soutien en dehors des grands patrons et des policiers.
La «poignĂ©e de personnes qui gĂ©nère la pagaille», c’est donc bien le petit cercle au pouvoir, qui impose des mesures nĂ©olibĂ©rales et impopulaire. Pas les grĂ©vistes.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.