? Conflit d’intérêt à la tête de l’Assemblée Nationale : Braun Pivet, présidente des intérêts du CAC40

Il n’y a pas un jours sans crise de nerfs du camp macroniste à l’Assemblée Nationale, sur fond de débats animés sur les retraites. Hier 17 février, la présidente de l’Assemblée Yaël Braun Pivet, celle qui anime les débats, a pété un plomb sur la députée Alma Dufour, qui venait de rappeler qu’elle a «oublié» de déclarer 40.000€ d’actions. L’information venait d’être révélée par le journal Le Monde : celle qui tient la tribune de l’Assemblée possède, entre autres, des actions chez TotalEnergies ou BNP Paribas. L’élue chargée de présider le Parlement avait caché dans sa déclaration d’intérêt une partie de ses biens spéculatifs, en l’occurrence dans le domaine du crime climatique.

Pour Yaël Braun Pivet, 40.000€ ce n’est pas grand chose puisqu’elle est millionnaire comme la plupart des membres du gouvernement. Il n’est pas étonnant qu’elle ait «oublié» cette «modique» somme, car en réalité elle possède plus de 1,6 millions d’euros rien qu’en actions boursières ! La personne à la tête du Parlement français est une spéculatrice forcenée. Yaël Braun Pivet déclare notamment posséder 1,5 million d’euros d’actions chez l’Oréal. Et, surprise, son mari Vianney est justement cadre chez L’Oréal… Que le monde est petit.

Les 40.000€ d’actions chez Total qui ont été «oubliées» font en effet désordre, alors que l’entreprise pétrolière a réalisé des bénéfices records : 20,5 milliards d’euros en 2022, en pleine inflation et crise sociale, redistribués aux actionnaires. Donc à Yaël Braun Pivet. On comprends mieux pourquoi le clan Macron a refusé catégoriquement de toucher aux «super-profits» de ces entreprises l’automne dernier, alors que tous les pays voisins l’ont fait.

Braun Pivet a aussi des actions à la BNP, une banque commerciale française qui est le premier financeur mondial des majors du pétrole et du gaz, et la banque la plus polluante de France. L’ONG Oxfam considère que son empreinte carbone est supérieure à celle du territoire français.

Autres actions en bourses : des marques de luxe, une entreprise numérique, des assurances… En réalité, c’est la présidente des intérêts du CAC40. Un petit cercle consanguin de banquiers, de spéculateurs, d’éditorialistes et de cabinets privés s’accapare le pouvoir et pille la population.


Le portefeuille d’action de la présidente de l’Assemblée.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.