Nantes : la mairie “socialiste” utilise des briseurs de grève privés contre les éboueurs

Un camion poubelle privé ramasse les ordures d'une rue cossue du centre-ville de Nantes

Surprise à Nantes ce vendredi midi. Dans les rues cossues du centre-ville, des camions ramassent les poubelles. Pourtant, les éboueurs de la ville sont en grève depuis deux semaines. Une grève courageuse, déterminée, durable, visible. Mais alors qui ramasse les déchets ? Une société privée, embauchée par la mairie socialiste pour briser la grève.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, prétend dans les médias qu’elle s’oppose à la réforme des retraites. Gros mensonge : le socialiste est une espèce en voie de disparition mais très toxique, il ne faut jamais croire un seul mot de ce qui sort de sa bouche.

La preuve : dans les rues de Nantes, ce sont des travailleurs précaires, portant des tenues floquées «URBASER» qui ramassent les poubelles. Urbaser : prestataire privé du nettoyage, 210 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, dirigé par un certain Claud Saint-Joly.

Il n’y a pas que les poubelles. Depuis des mois, la mairie PS s’acharne à faire disparaître immédiatement toute trace de contestation : le moindre tag est effacé dans les heures qui suivent chaque manifestation. La mairie met d’énormes moyens pour faire croire qu’il ne se passe rien. Personne ne doit savoir que la colère gronde, qu’il y a des messages contestataires. Le mouvement ne doit avoir aucune existence visible, il ne s’est rien passé. Les rues sont étincelantes. Pour cette besogne, c’est l’entreprise privée Veolia qui s’en charge puisque les nettoyeurs font grève. Le Parti Socialiste a de l’argent pour les sous-traitants au service de la contre-insurrection.

Ce jeudi, jour du 49.3, alors que tout le monde ne parlait que de lutte sociale et de passage en force de Macron, Johanna Rolland annonçait dans la presse l’accélération de l’implantation de caméras à Nantes. 90 en plus dans les rues, pour 2,8 millions d’euros. Ces derniers mois, les caméras de Johanna Rolland sont systématiquement utilisées contre les manifestations, scrutées en temps réel par l’état major policier pour identifier et interpeller des personnes, localiser les cortèges pour mieux les charger… Johanna Rolland et le PS sont des ennemis mortels de toutes nos luttes.

Les éboueurs nantais tiennent la grève depuis deux semaines, sans paie, et sont les fers de lance de la mobilisation. Et ça se voit, avec les poubelles qui débordent ! Les manifestant-es tiennent les rues depuis des mois, malgré l’énorme répression à Nantes. Pendant ce temps, les barons socialistes locaux n’ont qu’une seule logique : briser ces résistances. Ces crapules sont bien pires que la droite, car leur double discours permanent est plus dangereux. Ce parti moribond, malheureusement ressuscité par la NUPES, doit disparaître avec Macron.

➡️ Vous pouvez écrire à Johanna Rolland et Nantes Métropole pour leur exprimer tout le mal que vous pensez de leurs mensonges, de leur hypocrisie et de leur répression.

➡️ L’entreprise Urbaser se situe 415 rue de l’étier à Nantes.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.