Nantes : des fusils d’assaut au milieu des charges de CRS


Le HK G36 est un fusil d’assaut de la firme allemande Heckler et Koch, calibre 5,56 mm.


La police française en a été dotée au nom de l’antiterrorisme, à partir de 2015. Cette arme de guerre tire jusqu’à 750 coups par minute. Les balles de ce calibre éclatent au contact d’un os ou perforent le corps, elles sont destinées à faire le plus de dégât possible sur un champ de bataille. Leur usage est militaire.

Sur cette photo prise samedi 18 mars, au cœur de la ville de Nantes, ce fusil d’assaut est brandi par un CRS dépassé, en plein milieu de charges et de tirs de lacrymogènes, entre les manifestant-es et les passant-es.

Plus troublant encore, la sécurité de l’arme semble être sur un mode “semi-automatique”. Le site du fabriquant indique que le curseur doit être à l’horizontal pour bloquer les tirs. Sur notre photo, il est incliné vers le bas. Ce fusil serait donc prêt à tirer.

Que font les CRS avec ce type d’armes au milieu d’opérations de maintien de l’ordre particulièrement confuses ?

Cette arme de guerre, chargée et sans sécurité, est-elle effectivement prête à tirer ?

Jusqu’où ira la militarisation de la répression, à Nantes comme ailleurs ?

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.