Nantes : des grenades explosives dans la foule


Toute la population vivant ou passant dans le centre de Nantes ce jeudi a dû les entendre. Des détonations énormes, audibles à plusieurs kilomètres, provoquant un souffle terrifiant.


Images des cratères dans une pelouse, provoqués par les explosions de grenades GM2L

Ce sont des grenades explosives, qui ont été tirées par dizaines par la police sur la manifestation nantaise. Des munitions dites GM2L, contenant du C4. Un explosif militaire.

Ces armes sont officiellement classées comme “armes de guerre”. Elles sont encore plus dangereuses que les tristement célèbres GLI F4 qui ont arraché des mains pendant le mouvement des Gilets Jaunes.

Sur ces photos, des cratères dans la pelouse devant Hôtel Dieu.

Ces grenades jetées dans la foule peuvent tuer. En principe, la grenade GM2L est sensée être l’ultime recours avant le tir à balles réelles. Ce jeudi, les CRS en ont envoyé directement sur des cortèges syndicaux et étudiants pour scinder la foule en plusieurs morceaux.

Des dizaines de personnes ont été blessées par les tirs policiers ce jeudi à Nantes, dont au moins une très gravement, opérée ce soir en urgence. Pensez-y, quand la presse locale et les médias nationaux pleureront sur les “contusions” des forces de l’ordre et les vitrines cassées.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.