Les prises exceptionnelles de la police en manif


Rions un peu avec la Police Nationale.


1️⃣ Jeudi 30 mars, la préfecture de Strasbourg a battu un record du monde de connerie. Dans un tweet qui se veut angoissant, le compte de cette institution publie une photo de cailloux au sol, dans un parc de la ville Alsacienne, et explique très sérieusement qu’avant une manifestation, des policiers ont «découvert des pierres et des cailloux dissimulés dans les haies. Ils ont été immédiatement retirés.» Les CRS ont fait du jardinage.

2️⃣ Quelques jours plus tôt, la préfecture de police de Paris se vantait, photo à l’appui, d’avoir interpellé un dangereux… porteur de fumigène colorés, utilisés dans les anniversaires et les soirées, trouvable dans n’importe quel magasin de farce et attrape. «Interpellation dans une station de métro» précise le tweet. Courage au gardé à vue pour ça.

3️⃣ Bien placée sur le podium de la débilité, la police Nationale de Nantes avait tweeté une fameuse découverte de «22 cocktails Molotov en préparation» avant une manifestation en 2019. Vraiment en préparation, puisqu’il s’agit de bouteilles vides avec des morceaux de sopalin posés dessus, comme le montre la photo !

4️⃣ À Nantes, Paris et dans bien d’autres villes, les préfectures exhibent des lunettes de piscines ou de ski et des masques pour la respiration comme une preuve de la dangerosité des manifestants. Pendant que leurs agents sont équipés de casques renforcés, gilets pare-balles, masques à gaz, lunettes balistiques et vestes remplies de munitions létales.

Rendez-vous compte que ces «saisies» sont considérées comme suffisamment exceptionnelles pour être diffusées sur les réseaux sociaux par des hauts fonctionnaires. Il y a donc des policiers qui les prennent en photo, des community manager payés par l’État qui font ces tweets, des préfets qui les valident… De l’argent bien utilisé. Ce régime est en chute libre.

Et vous, quelle est votre saisie préférée ?

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Une réflexion au sujet de « Les prises exceptionnelles de la police en manif »

  1. Pour la photographie publiée hier par la Préfecture de Strasbourg, ce qui est très grave au-delà de la bêtise de cette “saisie” c’est qu’il s’agit d’un mensonge. La photo n’a pas été prise sur la place de la République (20mn de vérification méthodique sur place hier on permis de confirmer qu’elle a été prise ailleurs, et probablement pas hier).
    La préfecture et la police mentent et attisent volontairement les flammes pour faire peur aux gens.

Les commentaires sont fermés.