Le Sénat remercie ses hommes de main


Mercredi 12 avril, veille d’une grande journée de grève et de manifestations contre la casse des retraites et le 49-3, le Sénat a voté sa «gratitude aux forces de l’ordre».


Oui, vous avez bien lu : le vote unanime d’une résolution «exprimant la gratitude et la reconnaissance du Sénat» pour la police, qui écrase dans le sang les manifestations depuis trois mois. 250 voix pour, zéro contre. La gauche sénatoriale, dans son immense courage, n’a «pas pris part au vote».

Pour rappel, le Sénat a voté ces dernières semaines la fin de plusieurs régimes spéciaux, tout en ne touchant pas au régime très spécial des sénateurs. Ils ont préservé leur propre régime qui leur permet de toucher une pension de 2.200€ nets après un seul mandat de 6 ans. En moyenne, les sénateurs partent avec 4.000€ de retraites. En juillet dernier, les députés et les sénateurs s’étaient augmenté de 5% pour faire face à l’inflation. Ces gens touchent «seulement» une indemnité de 7.493,30 euros par mois, à laquelle il faut ajouter 5.373€ mensuels de frais de mandat, de 18.950€ par an en frais de déplacement et de communication, de 15.500€ par an en appareils électroniques, de déplacements gratuits…

Le Sénat, majoritairement de droite, a aussi voté un amendement appelant à «ouvrir la réflexion sur l’intégration d’une part de capitalisation dans le système des retraites».

Est-ce que tout le monde se rend compte à quel point la France est un État autoritaire ? La bourgeoisie qui s’empiffre en pleine crise sociale remercie officiellement la police qui massacre la contestation. Parce qu’elle a peur, et que la répression est son dernier rempart.

Combien de votes unanimes au Sénat pour remercier les profs, les éboueurs, des ouvriers, les soignants ? Zéro.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.