Dictature insoutenable ou dictature modérée ?

«En Russie, le procès d’un député témoigne de toute l’absurdité de la répression contre les voix dissidentes» s’alarme le média neutre et impartial France Info. Un article dénonce la «chape de plomb» du régime autoritaire russe, après la condamnation d’un député qui s’était moqué de Poutine.

Des faits absolument révoltants, insoutenables. Encore un peu, et l’on verrait des policiers débarquer chez une dame uniquement parce qu’elle a qualifié le président «d’ordure» sur les réseaux sociaux, pour la mettre en cellule. Ou pire, un député de gauche, avec une écharpe tricolore, se faire copieusement matraquer par des policiers cagoulés, sans même que les images filmées ne choquent grand monde.

Imaginez ! Ce pouvoir totalitaire irait jusqu’à faire retirer des banderoles hostiles au président au balcon des gens ! Il aurait des chaînes de télévision liées au gouvernement embarquées directement sur les motos de policiers et au milieu des lignes de CRS qui chargent les manifestants, pour faire l’apologie de la répression en direct. Le chef de la police assimilerait régulièrement les opposants, par exemple les défenseurs de l’environnement, à des “terroristes”.

Plus grave encore, un président minoritaire utiliserait une procédure d’exception pour imposer une mesure impopulaire sans vote. Et la police arrêterait des milliers de personnes dans les jours qui suivraient ce passage en force ! Il y aurait même des yeux crevés, des mains arrachées, et des manifestants dans le coma suite à des tirs de grenades. Mais sur les chaînes nationales, on n’entendrait que la parole gouvernementale et policière. Encore plus terrible : les organisations dissidentes seraient dissoutes ou menacées.

Une répression «tous azimuts», comme le disent nos confrère de France Info. Une situation terrifiante. Heureusement, ce n’est pas en France qu’on verrait ça. Ouf !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.