Nantes : des banques écocidaires repeintes


Plusieurs façades de banques sont entièrement couvertes de peinture ce jeudi matin à Nantes. À côté des éclats de couleur, les logos du groupe Extinction Rebellion et le slogan «stop EACOP».


Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’une campagne intitulée «Carnage Total» visant à dénoncer le projet de pipeline EACOP en Afrique, et les banques qui le financent.
TotalEnergies a obtenu un prêt de 8 milliards de dollars par les banques BNP, Crédit Agricole, Société Générale, mais aussi JP Morgan ou Deutsche Bank. Ce sont en tout une douzaine de banques qui ont fait un chèque en blanc au géant pétrolier. Et tout cela pour un projet de pipeline destructeur, qui va accélérer encore le chaos climatique.

Partant d’Ouganda pour rejoindre la Tanzanie, l’objectif de Total est d’exploiter les milliards de barils de pétrole brut qui se trouvent sous le lac Albert. Si ce projet voit le jour c’est une série de catastrophes qui vont s’abattre sur les populations locales et les écosystèmes environnants. Si l’exploitation est mise en œuvre ce seront 33 millions de tonnes supplémentaires de CO2 émises dans l’atmosphère. Ce sont aussi 16 aires naturelles protégées qui seront soumises aux ravages des travaux nécessaires, 100.000 personnes qui seront forcées de quitter leurs terres. Mais également un risque de contamination des deux plus grandes réserves d’eau douces de la région, le lac Albert et le lac Victoria.

La BNP, la Société Générale et le Crédit Agricole ont donc été repeintes à Nantes, comme dans de nombreuses villes françaises.


Ajout : Extinction Rebellion Nantes a par la suite revendiqué son action sur Twitter.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.