À Nantes, murs solidaires avec les Soulèvements de la Terre

Lundi matin une opération des services anti-terroristes a visé, dans toute la France, des personnes soupçonnées d’avoir désarmé l’entreprise de ciment Lafarge. Cette multinationale ultra-polluante s’est, entre autre, rendue complice de Daesh en Syrie. En décembre, 200 personnes avaient ciblé le site d’une des usines de ciment près de Marseille.

L’État déploie des moyens démesurés pour écraser le mouvement écologiste qui gagne en force. Alors que 15 personnes sont toujours en garde à vue sous un régime extrêmement répressif, de nombreux tags solidaires sont apparus sur les murs de Nantes ce 6 juin.

Voici un échantillon de photos prises avant que les sbires de la mairie n’effacent tout.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.