Marche pour Adama : nasses, amendes et violences policières


Le frère d’Adama écrasé sous le poids de plusieurs policiers


Adama Traoré est mort asphyxié il y a 7 ans sous le poids de plusieurs gendarmes. Depuis 7 ans, sa famille se bat avec courage et acharnement pour obtenir justice. Et doit faire face à un acharnement policier d’un violence inouïe. Chaque année, une marche honore la mémoire du défunt. Chaque année, elle se déroule dans le calme et la dignité. C’est une date qui rend hommages à Adama, mais aussi aux autres personnes tuées par la police.

Cette année, les autorités ont monté l’ignominie d’un cran supplémentaire en interdisant le rassemblement.

Ce samedi 8 juillet Place de la République à Paris :

➡️ La police a contrôlé les personnes avec un T-shirt «Justice pour Adama» et mis des amendes de 135€.

➡️ Youssouf Traoré, le frère d’Adama, a été arrêté violemment par la BRAV-M. Les policiers ont utilisé la même technique que celle qui a tué son frère. La journaliste Sihame Assbague écrit : «S’il y a une image à retenir aujourd’hui, c’est celle-ci : le frère d’Adama Traoré, interpellé par des policiers. La méthode d’immobilisation utilisée est la même que celle qui a tué Adama : plaquage ventral avec poids d’agents sur le corps». Plus tard, Youssouf Traoré était filmé par le journaliste Taha Bouhafs alors qu’il était évacué sur un brancard, devant le commissariat où il avait été emmené.

➡️ Plusieurs journalistes ont été frappés, bousculés, jetés au sol.

➡️ Les forces de l’ordre ont nassé le rassemblement et ont gazé des personnes présentes, y compris des élus.

➡️ Malgré cela, 2000 personnes se sont courageusement réunies et ont défilé.

La nouvelle normalité macroniste, ce sont ces images d’un État policier détestable. Ne nous habituons pas à ces barbaries ordinaires. En France, il n’y a guère que les fascistes qui peuvent encore manifester sans être réprimés.

Images : Amar Taoualit, Révolution Permanente, QG, AnthoZ, Pierre Tremblay, Clément Lanot, Taha Bouhafs

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *