Qui sont les criminels en col blanc ?


Racisme et propagande des milliardaires


Nouveau record d’obscénité sur BFM TV vendredi 7 juillet au soir. La journaliste militante Perrine Storme en plateau a l’idée brillante d’énumérer la liste des «prénoms des émeutiers». Un palmarès recueilli directement auprès du Ministère de l’Intérieur, pour catégoriser les prénoms qui auraient une consonance bien franchouillarde ou non. Une idée stigmatisante, minable destinée à réveiller un imaginaire raciste en donnant l’impression d’une fausse impartialité. Bref, TV préfecture dans ses œuvres.

Nous proposons donc de compléter cette séquence, avec la délinquance en col blanc. Voici les prénoms les plus fréquents parmi les individus interpellés pour fraude discale, détournement de fonds, corruption : Patrick, Isabelle, François, Pénélope, Bernard, Nicolas, Vincent, Jérôme, Marlène, Serge, Jacques…

Que des prénoms bien de chez nous, comme diraient les racistes !

Étonnement, les chaînes comme BFM sont beaucoup plus discrètes quand il faut évoquer le racisme de la police, en relevant, par exemple, le nom des victimes de violences policières. L’écrasante majorité des personnes tuées ou mutilées par les forces de l’ordre sont issues de minorités. Ce qui révèle le caractère systémique du racisme d’État.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *