Nantes contre les crimes d’État

Samedi 8 juillet, au même moment que les marches pour Adama – mort asphyxié par des gendarmes en 2016 – à Paris et Alhoussein – abattu par des policiers le mois dernier – à Angoulême, ainsi que dans de nombreuses autres villes de France, une marche contre les crimes d’État avait lieu à Nantes.

Environ 500 personnes ont défilé dans le centre-ville selon la presse, et ont fait entendre dans les rues les plus fréquentées les cris de «Pas de justice pas de paix», ainsi que de nombreux slogans et discours contre le racisme et la répression, et des hommages au jeune Nahel. Une mobilisation nécessaire, même si la période estivale n’a pas permis une réaction populaire et des actions à la hauteur de la gravité de la situation.

Le combat continue, multiplions les initiatives !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *