Les murs ont la parole


Le pouvoir aimerait museler les réseaux sociaux, imposer le retour à l’ordre par des peines de prison et des mutilations dans les banlieues et faire oublier la déferlante sociale qui s’exprime depuis des mois ?
Donnons la parole aux murs.


Quelques tags et banderoles aperçus à Nantes ces premiers jours de juillet.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *