Nahel le long du Tour de France


Ce vendredi 14 juillet, le Tour de France était de passage dans les Alpes. Sur la route le long du parcours, un grand tag «Justice pour Nahel».


Vue d'hélicoptère de coureurs du Tour de France. Au sol, un tag Justice pour Nahel.

Ce n’est pas la première fois que des slogans pour l’adolescent tué par la police fleurissent le long du tour. Le 1er juillet, pour le lancement de la compétition, une banderole et une pancarte «justice pour Nahel» ont été déployées dès le coup d’envoi dans le Pays Basque.

Ce lundi 3 juillet, à l’arrivée de l’étape du Tour de France à Bayonne, la police a saisi une banderole «Justice pour Nahel» brandie par des passantes et empêché les journalistes de les prendre en photo. Des policiers armés de LBD ont aussi confisqué un étendard pour les prisonniers indépendantistes basques.

Le 9 juillet, le monument aux morts pacifiste de Gentioux-Pigerolles, dans la Creuse, a été tagué avant le passage du Tour de France, avec plusieurs inscriptions faisant écho à l’actualité : «Nahel», «Adama» ou encore «Ni oubli, ni pardon» et «ACAB», ainsi que des taches de peinture rouge. Les autorités s’étaient empressées de tout effacer en un temps record pour que cela n’apparaissent pas à l’écran.

Dans le régime macroniste, l’intégralité des médias est possédée par des milliardaires ou des valets du pouvoir, tout le débat public est verrouillé par la droite et l’extrême-droite, les expressions contestataires sont effacées ou censurées. Mais partout des anonymes continuent de tracer leur soif de justice. C’est le cas avec les slogans pour Nahel le long du Tour de France. Bravo aux personnes qui résistent !

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.