Tornade et déluge de grêle en Italie


L’effet de serre, ce n’est pas seulement le réchauffement des températures : c’est surtout la multiplication des épisodes météorologiques extrêmes.


Près de 110 personnes ont été blessées lors d’intempéries qui ont touché le nord de l’Italie dans la nuit de mercredi à jeudi.
À Venise, Padoue, Vicence, Trévise ou Bassano, des grêlons de la taille d’un poing sont tombés du ciel, causant des dégâts matériels importants et pouvant tuer des humains et des animaux.

Vendredi, c’est une tornade impressionnante qui a fait des dégâts à l’Est de Milan, suivie d’un violent orage. Toujours en Lombardie, la ville de Seregno a été inondée et recouverte d’un tapis de grêlons. Lors d’un orage, près de Vérone, un homme a été frappé par la foudre.

Au même moment, le sud de l’Italie est en état d’alerte canicule et frôle les 47 degrés Celsius, de même qu’en Sardaigne. Le réseau électrique est surchargé en raison de la climatisation et au moins deux personnes seraient mortes à cause de la chaleur. Les hospitalisations ont augmenté dans la région.

Ces intempéries peuvent détruire les récoltes et mettre en danger la sécurité alimentaire, y compris en Europe.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *