Macron, Président à vie ?


Un troisième mandat pour Macron, qui s’accroche à son pouvoir, aussi détesté que verrouillé ? L’idée passait pour une plaisanterie il y a encore quelques semaines, mais elle semble de plus en plus sérieuse. Elle a été évoquée plusieurs fois par la garde rapprochée du président et par Macron lui-même :


Macron assis sur son trône devant un fond tricolore
  • 18 juin 2023 : le Macroniste radicalisé Richard Ferrand, qui espère sans doute une gamelle de ministre, réclame dans les médias une modification de la Constitution pour que Macron puisse exercer un troisième mandat.
  • 24 juin : «Tout le monde est d’accord pour une troisième candidature d’Emmanuel Macron», avait affirmé Roselyne Bachelot. Elle disait exprimer le souhait de «ceux qui veulent le réélire et ceux qui veulent le battre.» L’ancienne ministre insistait : «Limiter à deux mandats est une privation de démocratie. C’est une privation d’opportunité, quelle qu’elle soit, pour les citoyens».
  • Le 30 août, Macron déclare devant les chefs des partis politiques reçus lors d’une réunion : «Ça a été une funeste connerie de limiter les mandats présidentiels».
  • Début août, Le Figaro rapportait déjà ces propos de Macron : «Je ferai tout ce que je peux faire jusqu’en mai 2027. Et je vais faire beaucoup, croyez-moi.» Le journal racontait qu’un «admirateur» lui aurait réclamé «un troisième mandat» et que Macron a répondu «On lâche rien»…

En l’état actuel de la Constitution, le Président n’est pas autorisé à exercer plus de «deux mandats consécutifs». En Russie, Poutine a signé un décret modifiant la Constitution pour lui permettre de se maintenir au pouvoir jusqu’en 2036, alors qu’il ne pouvait enchaîner que deux mandats consécutifs, de même que les autocrates de Centrafrique, de Chine ou du Sénégal, qui veulent rester au pouvoir au-delà de deux mandats. Voilà les régimes qui inspirent la France macroniste.

Macron a pris en otage le système démocratique, en se maintenant au pouvoir malgré la détestation qu’il inspire. Avec ses médias, il a verrouillé la situation politique en fabriquant une seule opposition : l’extrême droite. C’est un véritable partenariat avec les fascistes : ils sont utiles pour forcer le vote «barrage» et, en contrepartie, Macron applique une large part de leur programme. Il est parvenu, par ce hold-up, à se maintenir durablement à l’Élysée, contre l’avis de l’écrasante majorité de la population.

La 5ème République est déjà une anomalie politique. C’est un système autoritaire et vertical, unique en Europe. En France, le Président élu tous les cinq ans a quasiment tous les pouvoirs et peut passer en force, sans opposition. Beaucoup l’ont oublié, mais c’est un régime d’exception imposé durant la guerre d’Algérie, qui devait rester temporaire, le temps de régler la «crise». Il n’a jamais été levé. Mais avec Macron, cette Cinquième République se transforme chaque jour davantage en dictature.

Usage massif du 49-3 rendant obsolète le Parlement, gouvernement minoritaire qui passe en force sur tous les sujets, répression militarisée de toute contestation, dissolutions d’organisations dissidentes, antiterrorisme contre les écologistes… Et bientôt, Macron président à vie ? Ce cauchemar est réel, réveillons-nous.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

2 réflexions au sujet de « Macron, Président à vie ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *