Inquisition vestimentaire


Olivier Truchot, 55 ans, et Alain Marschall, 60 ans. Les Dupont et Dupond de BFM TV. Deux boomers rémunérés par l’organe de propagande du macronisme. Ce mercredi 6 septembre, ils ont organisé un interrogatoire insoutenable, en direct, à deux adolescentes exclues de cours.


À la violence de l’exclusion arbitraire s’est ajoutée la violence et l’indécence des questions. Deux types de plus de 50 ans, confortablement installés en plateau, ont demandé à des mineures «pourquoi elles cachent leurs formes», «pourquoi elles mettent ce genre de tenues» et «quels types réseaux sociaux» elles consultent.

Même en garde à vue les questions ne sont pas si malhonnêtes, débiles et déplacées. On bascule dans la folie. Si des question aussi hallucinantes ont pu être posées avec une telle assurance devant des millions de spectateurs, c’est que ces deux jeunes femmes musulmanes sont déjà déshumanisées dans l’esprit de ceux qui les interrogent. Elle ne sont pas considérées comme égales, ayant des droits, une conscience, disposant de leurs corps. Elles représentent une menace «a priori».

La scène est un concentré de colonialisme, de sexisme libidineux, de racisme… C’est aussi un incroyable cadeau fait aux obscurantistes religieux de tous poils, qui alimente le «choc des civilisations» totalement artificiel dont rêvent tous les réactionnaires.

Ces images, c’est l’inquisition en direct. L’inversion de la charge de la preuve est évidente dans cet interrogatoire. C’est aux élèves non blanches de prouver que leurs intentions sont «pures» pour pouvoir accéder aux cours. Un droit en principe fondamental. On bascule dans la folie. La décivilisation, c’est le macronisme et ses médias.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Inquisition vestimentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *