Sainte-Soline : reportage dessiné au procès de Niort


Notre envoyée spéciale était présente dans la salle d’audience du tribunal de Niort vendredi 8 septembre. Neuf personnes accusées d’avoir organisé ou participé aux mobilisations contre les mégabassines devaient être jugées dans un tribunal sous haute surveillance, au milieu d’une ville quadrillée par les militaires.
L’excellente dessinatrice Ana Pich nous raconte en dessins ce début de procès ubuesque et révoltant, qui a été interrompu, faute de temps, après 7 heures de débat. La suite est programmée le 28 novembre…


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

2 réflexions au sujet de « Sainte-Soline : reportage dessiné au procès de Niort »

  1. Ce procès est une mascarade. La justice est basée sur des lois votées par des politiciens qui n’ont qu’une vision économique du monde passant par force pertes et peu de profits tout ce qui est social et environnemental. Or ce n’est pas parce que c’est légal que c’est juste. L’esclavage et la peine de mort ont été légaux à une époque sombre de l’histoire de notre inhumanité, personne n’affirmerait aujourd’hui que ce serait juste d’asservir ou de tuer quelqu’un. Il suffirait que nos juges soient inspirés par l’empathie, l’altruisme et un minimum de sens moral et éthique pour qu’ils soumettent l’usage des lois à une justice qui tienne compte du vivant et de sa pérennité. Le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité nous le rappelleront à la manière que les romains constatèrent par ces mots : « Alea Jacta est ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *