Autoroute A69 : la coupe des arbres reprend, des grimpeurs mis en joue au LBD

Le militant écologiste Thomas Brail, membre du «Groupe National de Surveillance des Arbres» qui s’oppose au projet d’autoroute A69 dans le Sud-Ouest de la France, était avec plusieurs de ses compagnons en grève de la faim pendant plus d’un mois pour protéger les arbres menacés par le projet.

Après 40 jours sans nourriture, et au bord de la mort, le gouvernement avait fini par consentir à stopper les abattages en attendant une réunion de médiation. Les macronistes n’ont pas tenu leur promesse : le défrichement a repris de plus belle sur le tracé de l’autoroute malgré l’engagement du ministre Clément Beaune.

Des militants écologistes ont donc occupé des arbres menacés en grimpant et en s’installant directement en hauteur au niveau du lieu dit La Bourrelié. Ce lundi, des engins de chantiers sont sur place, et des gendarmes ont pour mission d’expulser les grimpeurs.

Des images attestent que les militaires ont mis en joue au LBD les écologistes. Un geste menaçant et totalement illégal, en-dehors de toute légitime défense. «Ils sont complètement malades, ces menaces sont irresponsables ! Stop à la surenchère répressive» écrit le collectif La Voie est Libre, présent sur place. Un appel à aller soutenir cette occupation menacée est lancé. Le gouvernement annonce de son côté que le projet d’autoroute ira «jusqu’à son terme».

Ce chantier, porté par le Parti Socialiste qui gouverne la région et financé par l’État français pour 23 millions d’euros, est une aberration. Dénoncé par 1500 scientifiques, l’A69 détruirait plus de 400 hectares de terres, dont des forêts aux arbres centenaires, et polluerait des zones humides. Tout cela pour un projet inutile, qui n’économiserait que quelques minutes aux automobilistes et qui bénéficierait essentiellement au secteur privé.

Une «vague populaire» contre le projet d’A69 est annoncée le 21 et 22 octobre. Un campement sera installé dans les environs de Castres.


Images : @lavoieestlibre


Édit : Une première version de cet article annonçait un campement sur la commune de Saïx, mais le lieu du camp n’a pas été annoncé officiellement encore. Le camp à Saïx était celui d’avril dernier pour Sortie de Route. Pour les annonces officielles et les infos en direct, suivez ce canal Telegram.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *