Devant la prison de Cisjordanie : Israël gaze tous les soirs les familles d’otages


Il paraît qu’une «trêve» est conclue entre Israël et le Hamas. Pourtant, cela n’empêche pas l’État colonial de continuer à persécuter les palestiniens. La nuit du 25 au 26 novembre, un raid très violent sur la ville de Jénine en Cisjordanie a fait plusieurs morts.


Un autre exemple parmi d’autres : tous les soirs, les familles d’otages palestiniens qui doivent sortir de la prison d’Ofer, près de Ramallah, attendent leurs proches et se font tirer dessus.

➡️ Le 24 novembre : des familles palestiniennes réunies devant la prison ont reçu des grenades lacrymogènes et des balles en caoutchouc. La police a aussi tiré à balles réelles. Il y aurait quatre blessés par balles et plusieurs malaises à cause des gaz, dont des enfants évacués.

➡️ Le 25 novembre : les environs de la prison d’Ofer ont de nouveau été saturés de gaz, alors que des familles attendaient la libération de 38 femmes et 6 enfants détenus. Des tirs à balles réelles auraient encore retenti.

➡️ Le 26 novembre : en plus des familles, des journalistes ont été pris pour cible devant la prison. L’antenne espagnole de Reporter Sans Frontières écrit que «l’armée israélienne attaque un groupe de personnes avec des gaz lacrymogènes» et que «des journalistes locaux et internationaux ont constaté l’attaque systématique contre les journalistes palestiniens». 4 enfants auraient été blessés «alors que des proches de prisonniers palestiniens qui devaient être libérés de la prison attendaient». Des images d’un tir de grenade dans une voiture accompagnent ce récit.

Rien n’est épargné au peuple colonisé. Même les rares moments de répit, les retrouvailles ou la possibilité que des détenus libérés parlent aux médias sont empêchés et transformés en calvaire par les autorités coloniales. Israël ne permet ni la joie, ni la libre expression des palestiniens.

Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Devant la prison de Cisjordanie : Israël gaze tous les soirs les familles d’otages »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *