“Pushback” en mer Égée : 22 rescapés palestiniens refoulés par les gardes-côtes grecs


Le “pushback” est un “renvoi illégal de migrants”. Il désigne un ensemble de mesures étatiques provoquant le “refoulement” d’exilé-es à travers une frontière, généralement immédiatement après leur traversée.


Ces pratiques interdites sont dangereuses et largement documentées. Elles constituent une violation grave des droits humains et mettent en péril la vie des personnes. L’agence européenne de surveillance des frontières Frontex a régulièrement connaissance de renvois illégaux de migrant-es en Grèce. En 2022, un document confidentiel de l’Office européen de la lutte contre la fraude affirmait que l’ex-patron de l’agence, Fabrice Leggeri, et ses collaborateurs co-financaient des refoulements en Mer Égée.

Le 16 janvier 2024, Aegean Boat Report, une ONG norvégienne de défense des droits humains, qui surveille les mouvements de personnes en Mer Égée, alerte sur les réseaux sociaux. Le 5 janvier, deux radeaux de sauvetage sont retrouvés dérivant au sud de l’île de Lesbos.

Les 22 personnes à bord sont palestiniennes. Elles affirment que les gardes-côtes grecs les ont arrêtées, fait monter à bord de leur navire avant de les forcer à prendre deux canots de sauvetage et de les repousser en mer vers les eaux territoriales turques. Ces “refoulements” sont soutenus et financés par la Commission Européenne avec l’argent du contribuable.

On a donc 22 palestinien-nes qui tentent de trouver refuge en Europe, qui fuient le fracas des bombes et les crimes génocidaires du régime colonial israélien, capturé-es et déporté-es par un État membre de l’Union Européenne.

La Grèce, qui a soutenu la résolution de l’ONU sur le cessez-le-feu, viole les droits humains fondamentaux des gazaouis. L’Europe forteresse se transforme en second mur de Gaza et se rend doublement complice du génocide palestinien.

Chaque année, ces pratiques criminelles appuyées par les États Européens causent la mort de nombreuses personnes en Mer Méditerranée et Mer Égée.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

2 réflexions au sujet de « “Pushback” en mer Égée : 22 rescapés palestiniens refoulés par les gardes-côtes grecs »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *