L’intelligence artificielle pour fliquer les employés en temps réel


La surveillance de masse en temps réel et l’analyse de nos comportements quotidiens par l’intelligence artificielle n’est pas une dystopie dans un avenir lointain : elle est déjà là.


L’entreprise NeuroSpot, basée à Barcelone et qui se présente comme «leader dans le développement de solutions innovantes pour la gestion et le contrôle d’entreprises» donne un aperçu du cauchemar contemporain.

NeuroSpot propose plusieurs logiciels de surveillance extrêmement intrusifs visant à «détecter les menaces» et récupérer des «informations opérationnelles exploitables pour la sécurité et les performances de l’entreprise».

Sur son site internet, NeuroSpot décline ses offres dans différent domaines. Dans les universités, un logiciel nommé «Campus Security AI» propose d’identifier «les individus suspects, les objets dangereux, le vandalisme, les intrusions» de personnes extérieures au campus, afin d’alerter le personnel de sécurité. Idéal contre les mouvements étudiants. Un autre utilise «la reconnaissance faciale pour identifier les étudiants entrant dans les salles de classe» pour connaître précisément l’absentéisme. Flicage au sein des amphis.

Pour les magasins, Neurospot propose «d’identifier les criminels connus (voleurs à l’étalage, voleurs à main armée, etc.) lorsqu’ils entrent dans les magasins. Le personnel est discrètement averti pour assurer une surveillance renforcée» et même de prévenir la police en temps réel.

Neurospot propose des logiciels très utiles pour les patrons : «une solution pour améliorer l’efficacité et la productivité de votre café» annonce le site. La vidéo montre les serveuses suivies et identifiées en temps réel, avec le nombre de boissons vendues, permettant de voir qui est la plus «productive». Dans cette mise en scène, on voit notamment «Olga» qui est sur son téléphone et n’a servi que 3 consommations, et qui sera punie, alors que sa collègue Ana a servi 20 tasses.

Le logiciel surveille aussi les clients, chacun étant chronométré, ce qui permet d’«analyser leur comportement, y compris le temps de séjour, les heures de visite populaires et les niveaux de satisfaction» et d’optimiser les tables et les sièges. Neurospot propose même aux patrons de recevoir «des alertes instantanées lorsqu’une insatisfaction client est détectée».

Enfin, un autre module contrôle les heures de travail au bureau, en scrutant tous les déplacements. La vidéo montre que dès qu’un salarié sort de son bureau, il est considéré comme étant en «stop working», donc improductif. Pour faire des retenues sur salaires ? Pour chronométrer à la seconde près le temps passé à travailler et décompter la moindre pause café ou passage au toilette ? L’IA permet ainsi le pointage le plus précis et intrusif du capitalisme moderne.

Alors que les salaires baissent et que la perte de sens au travail pousse des dizaines de millions de personnes à quitter leurs jobs, le capitalisme invente les solutions les plus innovantes pour accroître le contrôle et la pression sur les travailleurs et travailleuses.


Source : https://youtu.be/GZ_Td0uUn7E

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

3 réflexions au sujet de « L’intelligence artificielle pour fliquer les employés en temps réel »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *