Haine de classe au sommet de l’État


Quelle personne saine d’esprit pourrait s’empêcher de vouloir lui mettre une grande claque dans la gueule ?


En France en 2023, plus d’un habitant sur deux sautait au moins un repas par jour et 9,3 millions vivaient sous le seuil de pauvreté. 31,3% des étudiants vivaient en-dessous du seuil de pauvreté et les files pour l’aide alimentaire près des campus ne désemplissent pas.

L’aide alimentaire en France concerne 7 millions de personnes et les Restos du Cœur ont annoncé être en grave difficulté face à l’afflux de personne dans le besoin il y a quelques mois.

Toujours en 2023, on estime qu’une personne sur cinq a souffert de la faim en France au cours des douze derniers mois.

Et pourtant, Macron le millionnaire a osé déclarer : «Les smicards préfèrent des abonnements VOD à une alimentation plus saine», des propos rapportés par le journal La Marseillaise et prononcés devant des agriculteurs.

Comme si les gueux mangeaient mal ou trop peu par choix et pas à cause de l’inflation galopante, des salaires trop bas et des marges toujours plus indécentes de la grande distribution. Macron culpabilise les pauvres du sort qu’il leur inflige. Et le pire, c’est que cette énième déclaration de haine de classe sera sans doute vite oubliée, comme les précédents.


Jusqu’à ce que les ventres soient suffisamment vides pour qu’il ne reste que des riches à manger ?


Ajout : Face à la polémique déclenchée par ces propos en Une du journal “La Marseillaise”, l’Élysée dément l’exactitude de la citation d’Emmanuel Macron (qui n’avait pourtant rien démenti après la parution du communiqué du Modef, le syndicat agricole qui rapportait ces propos en premier lieu). Les personnes présentes confirment pourtant, sinon l’exactitude des paroles attribuées à Emmanuel Macron, au moins la nature du propos méprisant et hors-sol, qui correspond bien aux politiques de guerre sociale menées par Macron depuis son accession au pouvoir.

Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

4 réflexions au sujet de « Haine de classe au sommet de l’État »

  1. Oublié ?? Certainement pas, j’ai une liste longue comme un jour sans faim de ces commentaires de cuistre embourgeoisé et non je saurais me souvenir en ce qui me concerne.

  2. Le pire, c’est qu’un abo Netflix coûte en 6 et 20 balles par mois : on mange mieux avec 6 à 20 balles de plus par mois ? Ressortez-moi la guillotine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *