Une nouvelle ZAD dans le Vaucluse


La “Barzad” : une ferme menacée de destruction par un projet routier occupée


La ZAD de la Barzad est déjà décorée dans le Vaucluse, mais fait face aux machines

Le gouvernement promettait qu’aucune nouvelle ZAD ne pourrait s’installer pour défendre l’environnement contre les projets inutiles et nuisibles ? Il a déjà perdu.

Une nouvelle occupation a lieu dans le Vaucluse, contre la LEO, abréviation de «liaison Est-Ouest Avignon», une 4 voies autour d’Avignon, une vieux projet imposé des années 80 qui détruit les territoires des personnes y habitent.

D’un montant prévu, démesuré, de 367 millions d’euros, ce projet traîne depuis plusieurs décennies. Il a été relancé en 2016, puis désavoué par la justice en 2020 pour des raisons environnementales et sanitaires, à cause des risques de pollution trop importants et une étude d’impact dépassée, mais imposé tout de même en 2021 par le Premier Ministre.

Ce sinistre scénario ressemble à une autre lutte emblématique contre les projets routiers absurdes : celle contre l’A69 entre Toulouse et Castres.

Ainsi, près de Montpellier, les pelleteuses sont actuellement de retour. Pour bloquer ces machines et empêcher l’avancement du chantier contre lequel plusieurs associations se battent, des personnes ont occupé un ancien corps de ferme pour endiguer sa destruction, en y déclarant une nouvelle ZAD baptisée la BarZAD.

Ses occupant-es appellent «les personnes voulant enrayer la méga-machine routière à se joindre aux zones d’occupations, et à en déployer partout où il le faudra».


Depuis lundi, les bâtiments sont menacés de démolition. L’occupation a pour objectif de tenir, mais elle a besoin de renforts, de matelas, couvertures et eau, n’hésitez pas à vous y joindre.

  • Adresse de la BarZad : 2747 avenue de la Croix Rouge, Avignon
  • Coordonnées GPS : Lon : 4.8449° / Lat : 43.9222°
Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *