Assassinats de civils à Gaza


Attention, images difficiles de crimes de guerre


Le sommet de la barbarie humaine est technologique. C’est un homme, bien au chaud dans une salle de commandement, qui appuie tranquillement sur un bouton, et pulvérise instantanément un corps humain sans prendre le moindre risque.

Depuis le XXème siècle, l’aviation, puis les drones, ont fait entrer la guerre à un stade ultime de lâcheté. Le tueur en uniforme ne met même plus son propre corps en jeu lorsqu’il vole une vie. Et les victimes sont tuées sans aucune possibilité de se défendre ni même de voir arriver le danger.

Israël ajoute à ce “progrès” effroyable une touche supplémentaire dans l’horreur, en filmant la destruction des corps de civils palestiniens à Gaza. Une série de vidéos atroces a été révélée.

La première est l’assassinat de 5 palestiniens déplaçant une carriole dans le nord de Gaza, tous assassinés par une frappe. Le film a été publié sur le compte personnel d’un soldat israélien sur les réseaux sociaux. On l’entend commenter avec ses amis devant leurs écrans : «dommage pour le cheval». La déshumanisation est absolue.

De son côté, la chaîne Al Jazeera a diffusé d’autres vidéos montrant des assassinats de civils dans la bande de Gaza. De frêles silhouettes sans défense marchant au milieu des décombres, sur des chemins lacérés par les tanks, qui sont pulvérisées en une fraction de seconde par l’armement ultra-sophistiqué israélien, que leur ont fourni les alliés occidentaux.

Ce sont là les images d’un génocide moderne, mécanique, technologique.

Pendant ce temps, dans les médias néofascistes français du milliardaire Bolloré, Bernard Henri Levy, conseiller du pouvoir et sioniste fanatique, affirme tranquillement que l’armée israélienne fait tout pour éviter de tuer des civils. Ce même BHL qui, depuis des décennies, appelle à déclencher des guerres impérialistes au quatre coins du monde au nom des «droits de l’Homme».


Temps obscurs dominés par l’inversion du réel et l’instinct de mort


Financez Contre Attaque
Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d'exister, votre soutien est vital. 
Faire un don

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *