Netanyahou rejette une nouvelle fois le cessez-le-feu, répression à Tel Aviv


Le gouvernement fasciste israélien représente un danger extrême non seulement pour les palestiniens, mais aussi pour toute la région qui menace de s’embraser par sa faute, et enfin pour la population israélienne elle-même.


Netanyahou a refusé deux propositions de cessez-le-feu ces dernières heures. Alors que des négociations ont lieu sans relâche pour obtenir une trêve en échange de la libération d’otages de part et d’autre, le Hamas a donné son accord ce lundi : un arrêt de l’attaque sur Rafah en échange de citoyens israéliens. Cela allait dans le sens des demandes que formulent les familles d’otage depuis des mois, avec des manifestations régulières contre Netanyahou et son gouvernement. Et cela permettrait de ne pas plonger 1,7 millions de civils réfugiés à Rafah dans un massacre d’une horreur absolue.

Mais cette proposition a une nouvelle fois été rejetée par le pouvoir fasciste israélien. Les otages les indiffèrent, ces colons racistes et messianiques veulent un bain de sang, et annexer Gaza.

C’est donc une flambée de colère qui se répand à Tel Aviv. Une autoroute est bloquée par une barricade enflammée, des cortèges défilent, la police montée charge la foule, des arrestations violentes ont lieu. Répétons le, Netanyahou réprime les familles des otages pendant que les soutiens «inconditionnels» d’Israël, en France, font semblant de réclamer la libération des captifs à Gaza.

Au mégaphone dans les rues de Tel Aviv, des parents d’otages n’hésitent plus à menacer Netanyahou : Le Hamas a accepté l’accord, il est temps pour le gouvernement de ramener les otages, sinon nous brûlerons le pays».


Netanyahou est objectivement plus belliqueux que les «terroristes» palestiniens. Et il n’a absolument rien à faire de la vie des otages. Son armée en a d’ailleurs tué plusieurs à Gaza. Tout le monde s’en rend compte, même en Israël. Mais les médias français et les relais du Likoud en France, trop occupés à qualifier les opposant.e.s au génocide de “terroristes” et “d’antisémites” ne le diront jamais.


Faire un don à Contre Attaque pour financer nos articles en accès libre.

Une réflexion au sujet de « Netanyahou rejette une nouvelle fois le cessez-le-feu, répression à Tel Aviv »

  1. “La race superieur” voilà comment se qualifiaient les Nazies Allemands . Aujourd’hui les Neonazies de l’état d’Israël qualifient le peuple palestinien comme étant des “animaux humains”. À part leurs origines et leur histoire il n’y a aucune différence entre la barbarie des Nazies d’hier et celle des Neonazies de l’état d’Israël aujourd’hui. Les soutiens des Neonazies sont leurs complices et ne valent pas mieux, le peuple Israélien se révolte contre les Neonazies au pouvoir en Israël et cette révolte doit être suivie contre leurs complices partout dans le monde. À travers le génocide et les massacres contre le peuple Palestinien les Neonazies Israéliens et leurs complices ( qui leurs vaut
    un soutien inconditionnel) ont déclarés la guerre à l’humanité. Les Neonazies sont malheureusement au pouvoir partout dans le monde et d’où qu’elles viennent leur police et leurs leurs armées ne sont que des bastions de facsistes répondant à leur ultra violence. Les tyrans sanguinaires, les grands bourgeois cossus, les milliardaires et les dictateurs assassins sont au pouvoir d’une économie de guerre mondialisée. Unissons nous pour stopper les massacres et le facsisme des Neonazies au pouvoir partout dans le monde et sortons les des États et du pouvoir économique mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *